- Historique -

Marie-Geneviève Thomas, présidente
Marie-Geneviève Thomas, présidente

Marie-Geneviève THOMAS, Présidente-Fondatrice de l'Association TASSA N'AGUENA en 2003.

 

Elle a vécu en Algérie de 1980 à 1985. Architecte en coopération, originaire d'Alsace-Lorraine, âgée de 24 ans en 1980, Marie-Geneviève a découvert un grand pays (5 fois la France en superficie) aux multiples facettes ethniques (arabes, kabyles, chaouias, mozabites, touaregues …). L'attrait irrésistible des montagnes de l'Atlas, puis du grand sud et du désert, l'ont conduite avec son époux, a travailler un an à Ghardaïa puis deux ans à Tamamrasset au cœur du Hoggar, la montagne mythique du Sahara.

 

Accueillie dans les familles autochtones, elle a vécu très souvent au contact des femmes qui lui ont dévoilé naturellement leurs traditions et leurs modes de vie. Une véritable fascination s'est opérée loin des stéréotypes de l'occident.

''Accepter nos différences pour trouver ce que nous avons en commun est devenu une véritable habitude au quotidien''.

Ces liens forts ont créé une grande complicité et une passion pour les arts orientaux.

 

Marie-Geneviève a partagé les fêtes et les rituels sous les climats les plus rudes : cérémonies, hammam, soins, danses, chants… qui  rythment tous les événements de la vie de la femme orientale, que ce soit dans les villes, les hameaux isolés ou dans les campements nomades.

 

De retour en France, cette mémoire vive inaliénable a continué d'irradier au sein du milieu associatif et professionnel. 

 

En 2001, à l'occasion d'une soirée orientale caritative, Marie-Geneviève danse avec deux autres amies. Une conteuse et un musicien s'y rajoutent...

La soirée connaît un vif succès, les femmes du public demandent des cours. Pour répondre à cette demande, Marie-Geneviève et Ayshé décident alors de fonder dans le Haut-Rhin l'association qui prendra le nom TASSA N'AGUENA.

C'est un nom touareg qui signifie ''Le Ventre du Ciel''. La société touarègue est matriarcale et n'a pas de tradition écrite. La tradition orale est transmise par les femmes.

 

Tassa N'Aguena est le nom d'un haut plateau désertique de l'Atakor à 2000m d'altitude entre Tamamrasset et l'Assekrem. On traverse Tassa N'Aguena à pied en une journée, de l'aurore au couchant, par un sentier chevrier du nord au sud, ce plateau est entouré de montagnes basaltiques.

 

L'association TASSA N'AGUENA a pour vocation de faire connaître et partager la culture orientale traditionnelle dans sa dimension artistique. Le cours de danses orientales est l'activité principale. Porteuse de ce message, Marie-Geneviève THOMAS est Présidente dès octobre 2003.

 

Le premier professeur quitte l'association en 2005. Une élève assidue et passionnée, Sylvie COULPIED, se forme au professorat et relève le défi pédagogique. 

 

En 2006, l'association organise une voyage culturel au MAROC dans le Haut-Atlas.

 

En septembre 2012, s'engage la dizième année de cours de Danses Orientales avec une palette chorégraphique variée et enrichie au fil des ans. Un voyage au SUD-MAROC et une méharée viendront couronner ce dizième anniversaire en 2013.

Avec son mari Jean-Luc, ici dans le rôle de Hassan, personnage récurrent des spectacles de Tassa N'Aguena
Avec son mari Jean-Luc, ici dans le rôle de Hassan, personnage récurrent des spectacles de Tassa N'Aguena